Carnets de voyage

Published on juin 5th, 2014 | par Charlotte

0

A cheval dans la montagne, wwoofing dans les Vosges

ferme woofing vosges

En parcourant le site de wwoof France à la recherche de la ferme qui m’accueillerait pour ma première expérience de wwoofing, je suis tombée sur un grand nombre d’endroits qui m’intéressaient. A tel point que je me suis dit que je pourrais tout simplement arrêter de travailler et ne plus faire que du wwoofing ! Ne nous emballons pas trop vite quand même… commençons juste par organiser un deuxième séjour.

J’avais envie de partir dans la montagne, mais pas trop loin, j’ai donc commencé à regarder du côté des Vosges. Et c’est comme ça que je me suis retrouvée pour deux semaines dans un site magnifique au milieu de la nature, à la Ferme équestre « Les Crins de Franould ». La ferme organise des stages d’équitation, principalement à destination des enfants et des adolescents.

En route pour les Vosges !

Un matin du mois d’août, je suis partie en mode road trip, sous un soleil de plomb, dans ma superbe Ford Ka rouge. Les pralines que j’avais apportées en cadeau n’avaient pas fière allure à l’arrivée… Après 5 bonnes heures d’autoroute, je sors à Remiremont, traverse la petite ville et lance ma petite voiture à l’assaut d’une route sinueuse qui grimpe à travers les bois. Les odeurs de pin remplissent l’air chaud de la voiture par la fenêtre ouverte. Le site est magnifique, je ne suis pas déçue.

Arrivée à la ferme en fin d’après midi, l’ambiance me plait tout de suite. Un tas de monde vaque à des occupations diverses. On rentre les chevaux, on se change, on prépare un feu, on cuisine… Les dortoirs sont bien remplis, je dormirai dans la caravane. C’est parfait !

ambiance ferme

wwoofing caravane

Petit à petit je fais connaissance avec tout le monde et j’essaie de comprendre qui est qui et qui fait quoi. Il y a Irène, la boss, une femme qui sait ce qu’elle veut. Marion son associée. Baptiste le mec de Marion et cuisinier. Et puis Karima, Dolf, des stagiaires, des ados, des enfants… Certains des jeunes restent tout l’été à la ferme, d’autres sont là pour une semaine ou deux. Moi dans tout ça, je fais un petit peu de tout avec tout le monde et ça me va très bien comme ça.

A cheval dans la montagne

vosges promenadeLe premier jour, je commence par un truc plutôt sympa puisque je pars en balade à cheval avec un groupe. Cela faisait un moment que je n’avais plus posé mes fesses sur une selle mais ça revient assez vite et je suis capable d’assurer le « service minimum », c’est à dire faire en sorte que ma monture se dirige dans la bonne direction. Cette promenade est idéale pour me permettre de découvrir les environs.

cheval wwoofingEnsuite les choses sérieuses commencent. Irène m’apprend à longer. Il s’agit de faire tourner le cheval en rond pour permettre aux enfants de faire des exercices. La communication avec le cheval se fait avec la voix mais surtout avec le positionnement de la cravache. Il y a plusieurs gestes à apprendre qui permettent de communiquer avec le cheval pour qu’il marche au pas ou au trot, s’arrête, redémarre, etc. Je n’avais jamais fait ça, mais grâce aux conseils d’Irène, je peux bientôt participer à donner cours d’équitation aux jeunes qui passent chacun à leur tour sur le cheval et doivent enchainer quelques exercices.

La vie à la ferme

wwoofing gouterDe manière générale je travaille pas mal avec les jeunes, pour assister les leçons d’équitation et les soins aux chevaux mais aussi pour aider les plus petits à nourrir les petits animaux (lapins, hamsters, poules…), ou encore pour les jeux du soir, les sorties du week-end, etc. De temps en temps, je donne aussi un coup de main en cuisine ou pour faire les courses. Les tâches sont très variées et c’est très agréable car chaque journée est différente.

J’ai quand même une mission récurrente qui m’est attribuée : nourrir les cochons. Et c’est une vraie mission ! Je commence par le verrat (le mâle) qui est énorme mais qui a la patte cassée et qui est donc installé au calme dans un box. Jusque là rien de bien compliqué. Ensuite je marche quelques minutes pour aller voir les deux « junior », deux jeunes cochons qui gambadent dans un grand pré clôturé. Ca roule toujours… Mais après, il faut aller nourrir la truie et ses deux bébés cochons et ça c’est une autre histoire !

wwoofing cochonsLes cochons mangent une sorte de mixture de farine mélangée à du petit lait avec des morceaux de pain sec. Le tout se trouve dans un seau qu’il faut leur apporter au milieu de leur enclos. L’enclos est grand, en pente, et jonché de morceaux de bois et d’énormes cratères car les cochons aiment tout casser et creuser des grands trous. Je dois donc prendre le seau dans une main, m’armer d’un bâton de l’autre main pour les chasser et les empêcher de me sauter dessus et ensuite me lancer à travers le pré parsemé d’obstacles, poursuivie par la truie et ses deux petits qui poussent des cris sauvages et essaient de m’attraper le pantalon. Et tout ça sans renverser le saut… Un grand moment à chaque fois, sachant qu’il faut les nourrir deux fois par jour…

Christophe et les épinettes

atelier-epinettesLa ferme accueille également l’atelier de lutherie de Christophe, artisan spécialisé dans la fabrication d’épinettes des Vosges. Christophe organise de temps en temps des visites de son atelier qui est aussi une salle d’exposition pour des touristes ou simplement des personnes intéressées. Je suis aimablement conviée à l’une de ces visites, ce qui me permet d’en apprendre plus sur les épinettes dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Mais qu’est-ce qu’une épinette ? Une épinette est un instrument de musique traditionnel à cordes qui fait partie de la famille des cithares. Les épinettes sont de formes rectangulaire et ont la particularité de se jouer à plat. Après la visite de son atelier et quelques explications historiques et techniques, Christophe nous a fait le plaisir d’une petite démonstration.

Travailler avec des chevaux

cheval wwoofingCe séjour dans une ferme équestre était très différent de mon séjour précédent en Sologne mais tout aussi intéressant. J’ai beaucoup aimé travailler avec les chevaux car même si l’équitation n’est pas du tout une passion, j’apprécie le contact avec les animaux. C’est aussi un vrai plaisir de voir les jeunes évoluer auprès de ceux-ci. Les enfants connaissent les noms de presque tous les chevaux et les poneys. Ils ont chacun leur préféré, celui qu’ils préfèrent monter. L’équitation ce n’est pas juste monter à cheval c’est aussi beaucoup d’autres choses, notamment dans le contact avec l’animal. Il faut brosser les chevaux avant et après les avoir montés, les seller, les soigner s’ils sont blessés, le nourrir, les emmener à la prairie, nettoyer les boxes, ranger le matériel… Il faut aussi apprendre à être à l’écoute du cheval que l’on monte et à lui faire confiance. C’est donc une pratique très riche en apprentissages.

Le mot de la fin

J’ai passé de très bons moments dans cette magnifique région, surtout pour l’ambiance de vie en communauté que j’y ai trouvé. La ferme est un véritable lieu de rencontre et de passage. Jeunes en rupture ou issus des foyers de la région, personnes handicapées, étudiants stagiaire, amis de passage, woofeurs… tout le monde se retrouve dans ce bel endroit. Certains fréquentent régulièrement la ferme et connaissent bien l’équitation, d’autres découvrent ce milieu. L’ambiance qui y règne encourage chacun à trouver sa place et favorise l’expression. Les règles instaurées pour le bon déroulement de la vie en communauté y sont simples mais importantes. J’y ai rencontré un vrai souci de veiller aux besoins et aux envies de chacun.

feu de bois


About the Author

Voyageuse depuis de nombreuses années, Charlotte parcourt le monde et partage ses carnets de voyage, ses conseils et ses réflexions sur son blog. Rejoignez-moi sur mon profil Google+



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Back to Top ↑