Conseils pratiques jeju olle

Published on décembre 29th, 2014 | par Charlotte

2

Voyager à pied en Corée du sud: les Jeju Olle

Au printemps 2014, j’ai marché 250 km sur une partie du chemin de Compostelle, entre Le-Puy-en-Velay et Figeac (France). J’ai énormément apprécié cette expérience et ces dix jours restent une expérience à part parmi les différents voyages que j’ai déjà eu la chance de vivre.

Prendre le temps de découvrir une région à pied, c’est un bon moyen de la découvrir différemment. On voit les paysages changer, on est à l’écoute de son corps et de la nature. Et sur un chemin comme celui de Saint-Jean de Compostelle, qui est un chemin de pèlerinage, on fait également de belles rencontres. Ces rencontres ont été pour moi un aspect essentiel de ma première expérience sur le « camino ».

En partant pour un long voyage, j’ai donc eu cette envie de renouveler ce type d’expérience à d’autres endroits de la planète. J’ai fait quelques recherches sur internet mais ça n’a pas donné grand-chose. Je me suis donc dit que je verrais bien quand l’occasion se présenterait de marcher pendant quelques jours ou quelques semaines.

L’occasion s’est présentée sur l’ile de Jeju, en Corée du sud. Alors que je m’y trouvais depuis quelques jours pour faire du wwoofing dans une petite ferme familiale, j’ai entendu parler des fameux « Jeju Olle », des sentiers de randonnées qui font tout le tour de l’ile. J’ai donc pris des renseignements, regardé un documentaire trouvé sur youtube, et décidé qu’après mes trois semaines de wwoofing, j’irais explorer l’ile à pied !

jeju olle chemin

L’ile de Jeju

L’ile volcanique de Jeju est un site naturel classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle se trouve au sud de la Corée du sud. Ici :

carte jeju

L’ile est apparue suite à l’éruption du volcan Hallasan qui s’élève à près de 2000 mètres et est le point culminant de Corée du sud. C’est une destination touristique très appréciée des Coréens qui viennent s’y ressourcer mais aussi de nombreux touristes Chinois et Japonais.

haenyoL’ile est réputée pour ce qu’on appelle les trois abondances : les femmes, les pierres et le vent ! On y croise en effet beaucoup de cailloux et de statues de pierre. Les femmes occupent une place particulière sur cette ile à la culture matriarcale, notamment de par la tradition des Haenyo, « les filles de la mer », ces femmes qui pratiquent une pêche traditionnelle en apnée. (Voir « Rencontre en bord de mer » dans l’article Trois semaines de wwoofing sur l’ile de Jeju)

Le totem protecteur de l’ile est également fait de pierre. Les « Dol-Harubang », grand-pères de l’ile, sont des personnages massifs et plutôt sympathiques qui portent de mignons chapeaux ronds.

jeju dol harubang

A Jeju, on vit un peu hors du temps. Il y a comme une calme tranquillité qui se dégage de cet endroit et de ses habitants, bien loin en effet de l’agitation que l’on peut trouver à Séoul ou dans d’autres villes coréennes.

Les Jeju Olle

Tout d’abord que signifie donc Jeju Olle ? Olle est un terme qui désigne le chemin qui mène de la rue à la porte d’une maison.

Les premiers Jeju Olle ont été créés en 2007 à l’initiative d’une femme coréenne qui après avoir marché sur le chemin de Compostelle, a eu envie de reproduire quelque chose de similaire dans sa région d’origine, l’ile de Jeju. Petit à petit les chemins se sont développés pour en arriver à former circuit qui fait le tour complet de l’ile grâce à plus de 400 kilomètres de sentiers balisés.

Marcher sur les Jeju Olle c’est se donner l’occasion de profiter de magnifiques paysages et du calme de l’ile, en dehors des quelques pôles très touristiques dans lesquels sont concentrés les touristes. Un merveilleux moyen de découvrir Jeju donc.

Routes et balises

Les chemins sont divisés en 24 « routes » numérotées dans le sens des aiguilles d’une montre. La route n°1 démarre à l’est de l’ile. Cependant comme les chemins font le tour de l’ile on peut commencer depuis n’importe où.

La route la plus longue fait 23,1km et la plus courte 5km. Les routes sont classées en trois niveaux de difficultés mais même le niveau difficile est tout à fait accessible pour quelqu’un en bonne condition physique. De manière générale le terrain vraiment pas difficile.

Les sentiers Jeju Olle sont très bien balisés. Les balises principales sont des rubans orange et bleu, suspendus par exemple aux arbres ou aux poteaux électrique. On retrouve également régulièrement des flèches. Les flèches bleues sont celle qui indiquent la direction principale, celle qui fait le tour de l’ile dans le sens des aiguilles d’une montre, et les flèches oranges vont dans l’autre sens. De temps en temps c’est un poney, symbole des Jeju Olle, qui nous indique le chemin.

jeju olle balisejeju olle poney

jeju olle marchejeju olle randonnee

Le passeport Jeju Olle

Les créateurs des Jeju Olle se sont inspirés du crédential du chemin de Compostelle pour proposer deux passeports aux marcheurs. Ces passeports permettent de garder une trace de la route effectuée grâce à des cachets que l’on y appose tout au long du chemin.

Deux passeports sont disponibles. Un bleu pour la partie sud de l’ile (secteur de Seogwipo) et un orange pour la partie nord (secteur de Jeju-si). On peut se procurer ces passeports à l’aéroport de Jeju-si où dans l’une des nombreuses petites boutiques qui jalonnent les parcours des Jeju Olle.

jeju olle cachetLes cachets quant à eux sont disponibles dans des sortes de boites en bois en forme de poney disposées à des endroits clés, toujours au départ et à la fin d’une route, et très souvent approximativement au milieu. Les boites contiennent de l’encre et un ou deux cachets (à la jonction entre deux routes, on y trouvera le dernier cachet de la route qui se termine et le premier de la route qui commence). Au fur et à mesure que l’on avance, le passeport se remplira de ces petits cachets.

  • Prix passeport : 12000 won
  • Prix passeport + guide : 15000 won

Le passeport vous permet de bénéficier de réductions pour l’accès à différents sites touristiques ainsi que dans différents hébergements et restaurants.

Hébergement et nourriture

jeju olle hebergementIl y a des hébergements et des petits restaurants un peu partout le long du parcours. Un lit en dortoir coute aux alentours de 15 000 won la nuit et vous pouvez manger pour 10 000 won par jour sans problème. Le guide en anglais disponible dans les boutiques Jeju Olle n’est pas toujours très clair mais reste une bonne source d’information malgré tout.

 

Mes observations après mon expérience sur les Jeju Olle

J’ai donc marché 3 jours en tout sur les routes Jeju Olle en novembre 2014. J’ai parcouru la route N°1-1 sur l’ile d’Udo ainsi que les routes N° 3, 4, 5 et 6 sur la partie sud de l’ile.

Sur les chemins, certaines choses m’ont plu et d’autres m’ont déplu. Voici un petit récapitulatifs des points positifs et négatifs selon moi :

Points positifs

  • Les routes sont très bien balisées et les chemins bien aménagés et faciles à parcourir;
  • Les paysages sont magnifiques et les chemins sont agréables à parcourir avec peu de passage sur routes;
  • Il y a des toilettes publiques gratuites et souvent d’une propreté tout à fait acceptable tout au long du parcours;
  • L’environnement agréable et varié. On marche tantôt le long de la côté et tantôt dans l’arrière-pays au milieu des plantations de mandarines, ou encore sur des oreums (petites collines volcaniques);
  • On trouve le long du parcours des abris réguliers aménagés avec des tables et des bancs, pour se reposer ou pour pique-niquer;
  • Les gens sont très accueillants et toujours prêts à aider;
  • Les différents restaurants qui se trouvent tout au long du parcours permettent de goûter les spécialités de la région;
  • Le passeport « Jeju Olle » permet de bénéficier de nombreuses réductions dans des restaurants, des hébergements ou des sites touristiques.

jeju olle abrisjeju olle coree

 

Points négatifs

  • Le parcours est parfois un peu trop facile, on grimpe de temps en temps sur un oreum (ce qui permet d’ailleurs d’avoir des vues sympa) mais le reste du temps il y a peu de dénivelé et donc la marche est assez facile;
  • C’est trop sécurisé. Les Coréens ont cette manie de sécuriser les chemins de randonnée à l’extrême. Ils installent des barrières, des marches, des rampes, voire même des tapis, à la moindre difficulté ou au moindre petit danger. C’est parfois très agaçant car on n’a plus l’impression de marcher dans la nature. Mais bon, heureusement ce n’est pas partout et puis ça aussi ça fait partie de la culture coréenne;
  • Il n’y a pas vraiment d’ambiance particulière comme on peut trouver sur le chemin de Compostelle par exemple. En tout cas, je n’en ai pas trouvé lorsque j’y étais, mais j’étais totalement hors saison et donc il y avait très peu de marcheurs;
  • Il n’y a pas de poubelles ! Ce n’est pas uniquement un problème sur les Jeju Olle mais sur l’ile en général. Impossible de trouver des poubelles sur la voie publique. Dans le documentaire dont j’ai posté le lien plus bas, on voit des bénévoles qui partent régulièrement ramasser les déchets le long des chemins. Franchement ils feraient mieux d’installer des poubelles !
  • Le guide en anglais qu’on peut acheter avec le passeport n’est pas vraiment au top. La partie qui concerne les hébergements surtout n’est pas très bien agencée et il n’est pas facile de s’y retrouver.

jeju olle barrierejeju olle escalier

Conclusion

Marcher sur les Jeju Olle a été une expérience très agréable bien qu’elle ne soit selon moi pas vraiment comparable au pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Ce qui est en fait assez normal vu que ce n’est pas un pèlerinage ! J’ai été un peu frustrée du peu de rencontres que j’ai pu faire sur les chemins de l’ile. Cependant, il ne faut pas oublier que j’étais complétement hors saison et que je n’ai marché que 3 jours en tout. J’aurais sûrement fait plus de rencontres si j’avais marché plus longtemps et à un autre moment de l’année. La marche à pied est toujours un moyen de découvrir une région différemment et c’est également le cas à Jeju. Une bonne expérience à tenter donc si vous avez envie de voyager « autrement » en Corée du sud !

jeju olle mer

A part les Jeju Olle, que voir ou faire à Jeju ?

Jeju regorge d’activités touristiques. Cependant, toutes ne sont pas intéressantes. Pour développer le tourisme, des tas d’attractions parfois assez ridicules ont été construites à Jeju. Vous y trouverez ainsi par exemple un parc des miniatures, un château de verre, un parc aquatique, un labyrinthe, et des tas de musées improbables tels que le musée du sexe, le musée des ours en peluche ou encore un musée du chocolat. Ces endroits ont été créés uniquement pour attirer et occuper certains touristes auxquels l’ile à elle seule, pourtant magnifique, ne suffisait apparemment pas.

Heureusement, il y a aussi des choses intéressantes à faire à Jeju ! Voici une liste non-exhaustive des principaux points d’intérêts sur l’ile :

  • Le Mont Hallasan : Aujourd’hui éteint, ce volcan est à l’origine de la formation de l’ile. Avec ses 1950 mètres, Hallasan est le plus haut sommet de Corée du sud. Son ascension (aller et retour) peut facilement s’effectuer en une journée.
  • Le tunnel de lave de Manjanggul : Un tunnel de lave de 7km, dont 1km est ouvert au public. Les tunnels de ce type étaient les conduits naturels par lesquels la lave circulait quand le volcan Hallasan était encore en activité.
  • Le village folklorique de Seongeup : Toujours habité, ce village typique avec ses maisons en pierre volcanique et ses toits de chaume vaut le détour.
  • Seogwipo : La deuxième ville d’ile est une charmante petite ville portuaire construite une pente escarpée. Un endroit agréable pour se balader et aller boire un verre.
  • Et puis encore plein d’autres petits sites naturels, malheureusement parfois un peu envahi par les touristes.

jeju olle paysage

Comment se rendre à Jeju ?

La première étape, c’est bien sûr de se rendre en Corée du sud. Pour cela, je vous laisse gérer.

Ensuite il y a deux moyens de se rendre sur l’ile, en bateau ou en avion. Je vous conseille évidemment de vous y rendre en bateau qui est un moyen de transport bien plus écologique et qui vous permettra également de passer une nuit ou quelques heures sur un ferry, d’y rencontrer des Coréens ou d’autres voyageurs.

Du côté de Jeju, tous les ferrys arrivent et repartent de Jeju-si, qui est la capitale et qui se trouve au Nord de l’ile. Du côté du continent il y a des liaisons avec différents ports.

  • Busan : Tous les jours sauf le dimanche. Départ à 19h (dans les deux sens) et arrivée le lendemain vers 6h. Tarifs à partir de 47000 won l’aller simple.
    [J’ai pris ce ferry le 20 octobre 2014 en troisième classe (la moins chère). J’avais réservé par mail en cliquant sur l’onglet « contact us » sur le site de la compagnie (en coréen) et payé sur place le jour du départ. Il faut arriver au moins une heure à l’avance au terminal de ferry. Choix entre différentes classes.]
  • Mokpo : Plusieurs liaisons par jour, consulter le site de l’office du tourisme pour les détails.
    Tarifs à partir d’environ 25000 won (selon le site de l’office du tourisme).
  • Wando : Plusieurs liaisons par jour, consulter le site de l’office du tourisme pour les détails. Tarifs à partir de 26250 won l’aller-simple.
    [J’ai pris ce ferry le 14 novembre 2014 et j’ai payé 26250 won pour la classe la moins chère (salle commune dans laquelle on s’assied au sol). Bon plan : Si vous continuez en bus vers Gwanju, vous avez droit à un ticket presque gratuit. Il faut vous inscrire à l’info sur le ferry (le comptoir dans le hall principal à côté du petit bar) et ensuite montrer votre ticket de ferry quand vous achetez votre ticket de bus à la gare routière de Wando. Vous devrez juste payer 1000 won de frais administratifs en échange de votre ticket gratuit !]

Comment circuler à Jeju ?

  • Il y a sur l’ile un bon réseau de bus et les Coréens sont très serviables et se feront la plupart du temps un plaisir de vous donner un coup de main.
  • Le stop marche assez bien. J’en ai fait plusieurs fois sur des petits trajets et c’est assez efficace malgré qu’il y ait peu de voitures. Jeju est un endroit très sûr par contre les gens ne parlent pas trop anglais donc c’est bien de prévoir un petit papier qui indique la direction ou l’endroit où l’on veut se rendre.
  • L’ile peut également facilement se parcourir à vélo. Les routes sont peu fréquentées, assez larges et le terrain est relativement plat. Par contre il y a parfois beaucoup de vent.

De manière générale, faites attention quand vous traversez la route car à Jeju la plupart des voitures ne respectent pas les feux rouges. Comme il est souvent inutile de s’arrêter vu qu’il y a peu de monde sur les routes, la plupart des gens grillent gentiment les feux. Les chauffeurs sont en général assez prudents et ralentissent et jettent un coup d’œil avant mais mieux vaut le savoir et être attentif !

jeju route

Ressources

Voici quelques liens utiles si vous souhaitez marcher sur les Jeju Olle ou juste en savoir plus:

Site web des Jeju Olle (en anglais)

Carte des différentes routes (en anglais)

Documentaire: « Jeju Olle, les nouveaux chemins de Compostelle » (par KTO TV), visible gratuitement sur youtube.

Document PDF: Guide Jeju Olle – anglais

Si vous aussi vous avez eu l’occasion de parcourir les Jeju Olle ou que l’expérience vous tente, n’hésitez pas à partager dans les commentaires !


About the Author

Voyageuse depuis de nombreuses années, Charlotte parcourt le monde et partage ses carnets de voyage, ses conseils et ses réflexions sur son blog. Rejoignez-moi sur mon profil Google+



2 Responses to Voyager à pied en Corée du sud: les Jeju Olle

  1. Je regrette un peu de ne pas être allée sur Jeju lors de mon dernier passage en Corée. Bon c’est vrai que le temps manquait, mais ca semble être vraiment un incontournable. Mais bon, ca me donnera une bonne raison d’y retourner 🙂
    Rachel @ Blog voyage Découverte Monde Articles récents…Que faire au Cambodge et voir : L’itinéraire de mon voyageMy Profile

  2. Chantal says:

    Merci Charlotte
    j’ai trouvé ce qui me suffisait pour entreprendre jeju olle en mars prochain
    que vos prochains voyages vous comblent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Back to Top ↑