Carnets de voyage taiwan sud

Published on mars 28th, 2015 | par Charlotte

1

Le sud de Taiwan en stop

Du 5 janvier au 9 janvier 2015

[Les photos qui accompagnent cet article se trouvent ici: Photos du sud de Taiwan]

taiwan stopAprès deux semaines passées à Taitung à bien manger, bien dormir et courir le long de la mer, me voici en pleine forme pour la suite du voyage. J’ai décidé de me rendre dans le sud du pays et d’y aller en stop. La veille du départ, Lala m’aide à préparer un joli panneau avec ma première destination indiquée en chinois. Elle fabrique même un système pour me permettre d’indiquer mes prochaines destinations facilement. Merci beaucoup Lala !

C’est donc équipée de ma carte et de mon beau panneau que je pars à pied de l’hostel. Quelques minutes plus tard, je suis le long de la route, le pouce en l’air. Encore 5 minutes de plus et une première voiture s’arrête. La dame qui l’occupe a une cinquantaine d’années et quelques séances de chirurgie esthétique derrière elle. Elle est toute contente à l’idée de m’embarquer et s’arrête au bout de 2 minutes pour prendre des photos de moi avec son téléphone.

J’ai décidé de me rendre à Hengchung, dans la région de Kenting, le sud de l’ile. Et cette première conductrice va bien m’avancer puisqu’elle va m’emmener jusqu’à un croisement à une quinzaine de kilomètres à peine de ma destination finale. Elle ne parle pas très bien anglais, mais suffisamment cependant pour qu’on puisse échanger un peu.

Nous longeons d’abord la côte est vers le sud pendant presque 2 heures. Les paysages sont magnifiques et ma conductrice s’arrête encore une fois le long de la route pour me permettre d’admirer la vue et prendre d’autres photos de moi. Cette femme est un vrai personnage, elle est un peu étrange mais amusante.

taiwan est

Nous bifurquons ensuite vers l’ouest pour passer sur la côte opposée. La route est sinueuse à travers le relief et les paysages sont ici encore très beaux, très différents de la côte. Nous arrivons enfin au croisement où ma conductrice me dépose non sans avoir pris une dernière salve de photos. Elle remonte vers le nord tandis que je veux me diriger vers le sud.

Je recommence le stop et je suis aussitôt embarquée par un homme d’affaire, pas très bavard mais sympathique et qui me dépose pile poil devant la gare des bus d’Hengchung à quelques minutes à peine de mon hostel. A l’hostel je fais la connaissance de Renée et de son copain qui tiennent tous les deux cette petite auberge de jeunesse très sympa. Il sont jeunes, beaux et bronzés mais ils sont surtout super gentils. En plus il fait très beau à Henchung, le ciel est bleu, le soleil brille, c’est une belle journée ! Je prend le bus jusqu’à la plage. J’y passerai plusieurs heures, je lis, je dors, je regarde la mer.

taiwan plage

A l’arrêt de bus, je fais la connaissance d’Olz, un anglais qui voyage depuis deux ans. Nous décidons d’aller ensemble regarder le coucher du soleil depuis un point de vue tout proche et assez prisé. Il y a là beaucoup de Taiwanais en vacances, surtout des jeunes, qui sont évidemment tous occupés à faire des selfies devant le soleil couchant.

Avec Olz nous avons décidé de passer la journée du lendemain ensemble et de louer un scooter pour visiter les environs. Nous longeons d’abord la côte jusqu’à un petit port très charmant. Nous reprenons ensuite la route jusqu’au point le plus au sud de Taiwan. C’est bien parce qu’on le sait que c’est un tantinet intéressant, parce qu’en fait on se retrouve juste sur un petit promontoire devant la mer. Ici aussi c’est le rendez-vous des selfies.

taiwan cascadeNous nous retrouvons ensuite sur la côte est pour remonter vers le nord. Le vent souffle fort mais la vue sur la mer est magnifique. On s’arrête dans un petit resto pour manger des nouilles avant de repartir vers l’ouest dans l’intérieur des terres à la recherche d’une cascade indiquée sur notre carte. On se perd un peu et on arrive sur un chantier. De là, nous suivons les indications des ouvriers qui nous permettent de trouver la fameuse cascade. Bon c’est joli, c’est une cascade quoi.

Nous repartons ensuite en direction du parc national qui s’avère, lui, être un endroit vraiment cool ! Il y a plein de chemins, des grottes, des arbres tortueux, des lianes et des passages secrets. Il y a aussi une tour qui permet d’admirer la forêt et le paysage d’en haut. Et c’est clairement d’ici que la pointe sud de Taiwan est intéressante à voir !

taiwan pointe

En fin de journée nous allons observer un phénomène assez étrange. C’est un endroit où du gaz qui vient des profondeurs terrestres remonte vers la surface et s’échappe doucement du sol. Le soir quand on l’allume ça fait des flammes qui semblent sortir de terre. C’est intéressant à observer parce que c’est très banal et surréaliste à la fois de voir ces petits feux surgis de nulle part. Bien que ça soit strictement interdit par les panneaux alentours, les Taiwanais s’amusent avec des sortes de feux d’artifice. C’est beau.

taiwan feuxfeux taiwan

 

Après une dernière journée à Hengchung à profiter de la plage, je repars en stop. Renée m’a aidée à préparer mon panneau pour mes destinations suivantes. Je suis cette fois embarquée par deux dames dans une petite camionnette. Ici aussi, tout commence avec beaucoup d’excitation, on prend des photos plutôt que de regarder la route, on s’arrête, on prend d’autres photos, on s’amuse bien.

stop taiwantaiwan voiture

Nous communiquons tant bien que mal car les dames ne parlent pas anglais. Plutôt que de me déposer quelque part le long de la route qui remonte vers le nord (et vers Tainan qui est ma prochaine destination), elles m’emmènent avec elles jusqu’à la petite ville côtière où elles s’arrêtent. L’endroit n’est vraiment pas idéal, mais au bout d’environ 30 minutes, je finis par retrouver la route qui sort de la ville et un conducteur qui m’emmène jusqu’à la ville de Kaoshiung.

Ce dernier conducteur m’a laissée à un endroit assez stratégique, juste à la sortie de la ville, sur la route qui part vers le nord. Par contre, le problème, c’est que la large route est divisée en plusieurs voies séparées par des bornes centrales. La voie de droite qui se trouve le long du trottoir est donc fréquentée uniquement par des scooters et des motos, ce qui n’est pas très pratique pour faire du stop.

Je me positionne donc à l’arrêt de bus qui est aménagé entre la voie des scooters et la voie pour les voitures. Mais les voitures roulent vite et il n’est pas facile pour elles de s’arrêter. Sur la voie d’en face, un bus passe toutes les 10 minutes, qui indique « Train station ». Je commence à avoir chaud et je respire beaucoup de gaz d’échappement. La tentation grandit. Au bout d’une demi-heure, je traverse la rue et je monte dans le bus.

Un train plus tard, j’arrive à Tainan, une jolie petite ville. C’est d’ici que dans deux jours je rejoindrai « Ananda Suruci » un village spirituel dans lequel je vais passer dix jours pour travailler comme volontaire.

En attendant je visite Tainan, une petite ville agréable qui regorge de temples et de petits restos délicieux. Je me promène dans la ville, visitant des édifices au hasard de mes déambulations. J’en retiens surtout le fort hollandais Zeelandia, construit au 17ème siècle dans le quartier d’Anping à l’occasion de la présence de la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales à Taiwan.

taiwan tainan

En conclusion, Taiwan en stop, c’est nickel. Je n’ai jamais dû attendre très longtemps et les gens sont très sympas. Il faut juste trouver quelqu’un pour écrire la destination en chinois sur le panneau et c’est parti ! Très bon pays pour faire du stop donc. Et le bonus suprême c’est que j’ai reçu des superbes photomontages par Facebook quelques jours après. Je vous laisse admirer ces œuvres qui sont des créations des conductrices qui m’ont transportée et qui resteront à jamais des traces de ces beaux moments partagés ! (Le deuxième surtout est magnifique et j’y suis très à mon avantage !)

 autostop taiwan taiwan autostop

Pour admirer le reste des photos du sud de Taiwan, c’est par ici: Photos du sud de Taiwan

Article précédent: Take your time à Taiwan

Article suivant: Baba Nam Kevalam à Taiwan


About the Author

Voyageuse depuis de nombreuses années, Charlotte parcourt le monde et partage ses carnets de voyage, ses conseils et ses réflexions sur son blog. Rejoignez-moi sur mon profil Google+



One Response to Le sud de Taiwan en stop

  1. Berthe says:

    C’est vrai que tu es à ton avantage sur ce photomontage coloré!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Back to Top ↑